Quelques conseils pour se protéger d’une cyberattaque


COMMENT SE PROTÉGER D’UNE ATTAQUE INFORMATIQUE ?

 

 

 

Depuis le 12 mai dernier, la cyberattaque la plus importante jamais lancée a touché plus de 230 000 personnes dans 150 pays.

Ce Ransomware se propage en premier lieu via des e-mails de phising et se répend sur le réseau et infecte les postes des autres collaborateurs. Dès qu’un de vos ordinateurs est infecté, le logiciel malveillant essaye de se propager très rapidement au sein de l’entreprise en exploitant des vulnérabilités techniques. Dans ce cas précis, il s’agit d’une vulnérabilité Microsoft récemment découverte.

Les données sont alors prises « en otage » par les hackers qui demandent une rançon pour les récupérer, sans garantie que les données soient restaurées suite au paiement de la somme demandée.

L’attaque n’est peut-être pas terminée et elle peut frapper à nouveau là où on ne l’attend pas, en prenant de nouvelles formes.

Il faut alors être très vigilant !

 

Voici quelques conseils pour lutter contre cette cyberattaque.

Conseil n°1 : En cas d’urgence, isolez et éteignez votre ordinateur, et débranchez le réseau et le wifi

Conseil n°2 : Ne payez aucune rançon

Conseil n°3 : Vérifiez que votre PC est à jour et, le cas échéant, installez les dernières mises à jour Windows.

Selon Microsoft, Windows 10 n’est pas vulnérable face à Wannacry. Pour les autres versions, une mise à jour de mars 2017 répare cette faille mais les utilisateurs infectés n’avaient pas mis à jour leur appareil. Il est toujours temps de le faire, notamment pour les utilisateurs de Windows XP pour lequel le patch a été adapté.

Conseil n°4 : Surtout n’ouvrez pas de pièces jointes douteuses reçues dans vos mails.
Méfiez-vous des e-mails suspects. Faites également attention, car une adresse connue ne veut pas forcément signifier qu’elle est sécurisante. Cette adresse e-mail peut être usurpée.

Conseil n°5 : Ne cliquez pas sur un lien douteux sur Internet.

Conseil n°6 : Vérifiez et installez au plus vite les mises à jour de votre antivirus.

Enfin, sensibilisez vos collaborateurs et votre entourage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *